Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Fil d'ariane

Accueil / Forums en images / Année 2010 / Alain Vaillant - Le propre de l'artiste
Imprimer

Alain Vaillant

Le propre de l’artiste.

Dans son livre De L’essence du rire (1855), le seul qu’un écrivain français ait exclusivement consacré au rire, Baudelaire assène ce jugement paradoxal et provocateur : « L’essence très relevée ducomique absolu en fait l’apanage des artistes supérieurs qui ont eneux la réceptibilité suffisante de toute idée absolue. »

Pourtant, jamais Baudelaire n’a sans doute été aussi sérieux ni aussi sincère qu’en ces lignes. Mon propos sera d’approfondir cette mystérieuse affinité entre l’art et le rire. En chemin, ce questionnement m’amènera à rejeter l’absurde restriction aristotélicienne du rire à la sphère de la laideur et à la représentation d’une humanité dégradée – restriction qui a pesé si lourd sur le dédain où l’on tient encore  habituellement le comique. Au contraire, je m’efforcerai de montrer que, en matière artistique, c’est le sérieux qui, en réalité, doit être considéré comme un comique dégradé.

Alain Vaillant est professeur de littérature française à l’université Paris-Ouest